CHRONIQUE DU JEUDI : Yakitate Ja-pan!!

Yakitate Japan, un pain c'est tout – La chronique du jeudi #62

Tous les jeudis, Amo revient sur un animé terminé. L’occasion de découvrir ou redécouvrir aussi bien des classiques que des titres tombés dans l’obscurité. Un topic est mis à votre disposition sur le forum pour retrouver toutes les anciennes chroniques.

 

Si pour nous, Français et Européens, le pain est d’une importance capitale dans notre vie gastronomique quotidienne, on ne peut pas forcément en dire autant tout autour du monde. Ainsi, en Asie, c’est le riz qui domine les débats avec le blé et si au Japon le pain n’a pas disparu de la consommation, il reste moins omniprésent que par chez nous. Là-bas le pain est connu beaucoup plus sous la forme d’un pain de mie assez doux et sous une innombrable quantité de pains sucrés, aux goûts parfois modifiés — le fameux melon pan, par exemple.


Ainsi, si les Japonais aiment le pain, l'aliment ne les passionne pas outre mesure. Et c’est là qu’arrive un manga très passionné sur le sujet, même si pas forcément très réaliste : Yakitate Ja-pan !

L'équipe de choc de Yakitate Japan. Le héros, Azuma, est en bas à gauche.


Yakitate Ja-pan a pour héros Kazuma Azuma, un jeune Japonais doté d’un pouvoir unique : celui d’avoir des mains solaires. Grâce à ce merveilleux don, ses mains sont plus chaudes que la moyenne des autres Japonais. Cela peut paraître très mineur mais pour quelqu’un qui veut devenir le meilleur boulanger du monde, c’est très pratique : ces mains chaudes permettent d’aider le pain à fermenter facilement pendant le pétrissage.


Azuma a donc un objectif en tête : créer le pain japonais parfait. Un pain capable de rivaliser mondialement avec les plus grands pains de la planète. En somme, créer le Ja-pan en réponse au French pan (le nom japonais de la baguette). Pour cela, il va s’associer au plus grand expert japonais du pain français et va rencontrer sur son chemin nombre de rivaux et de tournois…


Inutile de le dire, Yakitate Ja-pan ne se prend pas réellement au sérieux. Si vous avez vu ou lu récemment Shokugeki no Sôma et que vous vous demandiez si Yakitate était la même chose mais avec une spécialisation boulangère, détrompez-vous : le réalisme n’est pas vraiment l’objectif du manga. Les pains montrés sont extravagants, les méthodes de réalisation improbables et certains effets impossibles. Ainsi, on y trouvera par exemple un pain au cannabis qui permet à son consommateur de remonter dans le temps… Difficilement aisé à reproduire.


Le héros fait face à des antagonistes parfois... mignons ?


En outre, Yakitate Ja-pan use et surabuse volontiers des clichés du shônen. On y trouvera ainsi les bons vieux tournois, un héros pur et gentil, un rival plus terre à terre qui devient rapidement le copain du héros, des méchants vraiment très méchants, des victoires venues de nulle part, etc. Si on peut froncer le sourcil au début, il suffit d’avancer un peu dans la série pour constater qu’on est réellement proche de la parodie par certains aspects. L’auteur n’a jamais semblé confirmer cette théorie mais il apparaît indéniable que Yakitate Ja-pan soit un shônen de baston typé nekketsu qui aurait remplacé les épées, les poings et les crachats ensanglantés par de la croûte, de la mie et la sueur des cuisiniers.


La série montre d’ailleurs un humour parfois gras, souvent dû à des personnages qu’on aurait jamais réellement pu voir ailleurs. Le plus grand expert du pain est ainsi un clown Pierrot capable de se dédoubler à plus de 150 exemplaires, comme un ninja survitaminé. Le combat final se déroule contre un méchant qui est littéralement devenu un mélange des meilleurs pains du monde… Et même les personnages principaux donnent le ton avec un Azuma réellement incapable de faire autre chose que du pain ou un mentor si mystérieux que pendant toute la série les autres personnages se demandent s'il est un yakuza ou non . Et tout cela n’est qu’une partie des personnages secondaires de la série...


Le manga fut édité de 2002 à 2007 dans le principal hebdomadaire shônen de la Shogakukan. Quant à l’adaptation animée, elle dure 86 épisodes, débutant en octobre 2004 et se concluant en mars 2006. On retrouve le studio Sunrise derrière cette adaptation, qui fournit là un travail tout à fait honnête. Certes sans moments particulièrement remarquables mais sans non plus la moindre erreur. En somme, une adaptation de plus de cinquante épisodes, ici dénuée de filllers, faisant preuve d’une certaine fidélité envers le manga. Le seul regret, évidemment, est de ne pas avoir la même fin que le support original ce qui est relativement prévisible compte tenu du fait que le manga se terminera un an après la fin de l’animé…


La boulangerie nécessite parfois quelques passages en salle de musculation.


En somme, Yakitate Ja-pan reste conseillé. Soit en manga, soit en animé, les deux se valent et exigent tous deux beaucoup de temps devant vous (86 épisodes d’un coté, 26 tomes reliés de l’autre). Si jamais vous parvenez à trouver de la place sur vos plannings pour ça, alors vous attendra une comédie délirante qui ne baisse jamais en intensité et qui parvient malgré tout à toujours passionner pour son scénario, aussi débile soit-il par moments.



Jeune adulte responsable qui mange des sandwichs saucisson/fromage/baguette comme un VRAI PATRIOTE, Amo s’occupe de son blog Néant Vert et participe au podcast LOLJAPON. Vous pouvez le suivre sur Twitter à @PiscesAmo
Other Top News

0 Comments
Be the first to comment!
Sort by: