CHRONIQUE DU JEUDI : cinq séries de football

La chronique du jeudi – Hors sujet n° 6

Tous les jeudis, Amo revient parfois sur un animé terminé. L’occasion de découvrir ou redécouvrir aussi bien des classiques que des titres tombés dans l’obscurité. Un topic est mis à votre disposition sur le forum pour retrouver toutes les anciennes chroniques.

 

Alors que les quarts de finale de l’Euro 2016 approchent, il est donc temps de parler de football dans cette bonne vieille chronique du jeudi avec une liste que vous saurez apprécier si toutes ces victoires islandaises, galloises, belges ou françaises vous donnent envie de vous plonger dans des animés ou mangas qui parlent de football. Car même si le football n’est pas forcément aussi populaire que peut l’être le base-ball, il jouit au Japon d’un certain succès, bien aidé par le fait d’avoir organisé en 2002 la Coupe du Monde de football et remporté en 2011 la Coupe du Monde de football féminin.

 

Dans tous les cas, voici donc cinq animés – ou mangas – qui tournent autour du football alors enfilez vos crampons, prenez votre gorgée de Volvic et on est partis.

 

Captain Tsubasa

 

Avec son adaptation animée, aussi connue chez nous sous le nom de Olive et Tom, voici un des mangas de football les plus importants qui soient. Débuté en 1981 sous la plume de Yôichi Takahashi, ce fut, avec Dragon Ball, Ken le survivant ou City Hunter un des principaux piliers de l’âge d’or du Shônen Jump. On part ici à la rencontre de Tsubasa, un jeune garçon de 11 ans qui rêve de devenir footballeur autour du monde et va donc tout faire pour pouvoir réaliser son rêve.

 

Si on excepte les fameux terrains de 30 km qui ont souvent été moqués, il faut tout de même avouer que Captain Tsubasa n’est pas dénué des qualités des shônen mangas de l’époque, avec un casting large, des enjeux clairs et des rebondissements constants. Le fait de suivre le personnage principal de ses débuts dans la cour d’école jusqu’au FC Barcelone est aussi extrêmement plaisant, d’autant que l’auteur est particulièrement ambitieux, l’auteur Yôichi Takahashi racontant encore aujourd’hui les histoires de Tsubasa, Wakabayashi et ses autres coéquipiers de l’équipe nationale japonaise.

 

Reste qu’aujourd’hui encore, Captain Tsubasa est cité par des joueurs japonais comme une influence, une raison pour eux de s’être mis au football. Et vu les performances honorables du Japon dans le paysage footballistique mondial, c’est pas une mauvaise chose.

 

Whistle!

 

Lui aussi publié dans le Shônen Jump, Whistle! est un manga aux origines intéressantes, ayant commencé sa publication en février 1998, pile pour la Coupe du Monde française de la même année, et s’étant terminé fin 2002, quelques mois après la Coupe du Monde organisée conjointement par le Japon et la Corée du Sud. On doit ce manga à Daisuke Higuchi, une auteur talentueuse particulièrement passionnée par le football et qui met ici tout son cœur, avec un manga certes pas forcément original dans son scénario (un héros qui veut devenir le meilleur joueur de football du Japon), mais extrêmement réussi dans son dessin et son visuel, avec en outre un excellent développement de personnages et des matchs prenants, avec un sens du rythme et de la narration qu’on peut complimenter sans réserve.

 

Publié en 24 tomes, le manga connaîtra en 2002, pile pour la Coupe du Monde, une adaptation animée de 39 épisodes pas forcément aussi jolie que l’œuvre originale. Dans tous les cas, Whistle! reste indispensable si vous aimez le football et cherchez une oeuvre qui rend honneur au sport sous toutes ses formes.

 

Inazuma Eleven

Comment rater un des plus gros phénomènes des dernières années auprès des enfants francophones ? Il faut dire que Inazuma Eleven a tout pour plaire aux plus jeunes avec son univers coloré, son design cartoon, ses personnages assez cool et ses matchs de football où viennent se caler pouvoirs toujours plus délirants et impressionnants. Adapté, donc, d’une série de jeux Nintendo DS développés par Level-5 (à qui on doit également Professeur Layton), Inazuma Eleven repose surtout sur une certaine bonne humeur, ne cache jamais son respect relatif des règles du football, et possède surtout l’agréable bonus d’avoir comme héros un gardien de but.

 

La série, déjà plutôt longue (127 épisodes diffusés de 2008 à 2011), a également connu une suite, Inazuma Eleven GO, qui va elle être diffusée de 2011 à 2014, avec un casting intégralement inédit pour l’occasion. Si aujourd’hui il n’y a pas d’autres animés en préparation, la sortie de nouveaux jeux Inazuma Eleven sur 3DS pourrait rapidement faire revenir la licence sur le devant de la scène. Et si jamais vous êtes trop en manque, le manga, publié en France chez Kurokawa, existe également !

 

Giant Killing

 

Nous y avons déjà dédié une chronique du jeudi il y a deux ans, mais si vous appréciez surtout l’aspect tactique et psychologique du football, alors sachez qu’il y a un animé pour ça : Giant Killing. Animé sorti en 2010 et adapté d’un manga toujours en cours de parution (avec 42 volumes au compteur pour le moment), il met en scène Tatsumi, un entraîneur excentrique qui se retrouve aux commandes du East Tokyo United, un club de J-League qui batailler pour éviter la relégation dans les divisions inférieures. Il va donc devoir faire le ménage au sein du club, recruter et revoir les priorités de ses joueurs.

 

Très centré, donc, sur l’aspect tactique du football avec des matchs longs qui se jouent souvent à un poil de cheveu, c’est de loin l’animé le plus réaliste qui existe sur le football et on attend toujours avec impatience une seconde saison…

 

… depuis six ans…

 

… car on a beaucoup d’espoir.

 

Sayonara Football

 

Enfin, concluons avec un manga court, qui sort actuellement en France chez Ki-oon : Sayonara Football. Une des premières œuvres de Naoshi Arakawa, l’auteur derrière le très beau Your Lie in April, Sayonara Football va surtout s’intéresser à une certaine forme de guerre des sexes puisqu’il met en scène Nozomi, une jeune footballeuse particulièrement douée et passionnée qui cherche à tout prix à entrer dans le club masculin de football de son collège afin d’affronter l’équipe d’un de ses anciens amis d’enfance. Évidemment, l’entraîneur ne compte pas accepter, malgré son énorme talent, alors elle va tâcher d’y entrer quand même d’une manière… comme une autre.

 

Achevé en deux tomes, voilà donc un manga qui va directement au fond de son sujet. Si le premier tome s’attarde sur Nozomi et le sexisme dont elle est victime, le second tome se révèle sportif et nous offre du foot comme on l’aime, avec de nombreuses occasions, du beau jeu et des rebondissements. Et on retrouve aussi la même patte visuelle que pour Your Lie in April, ce qui n’est pas malvenu.

 

Voilà pour la petite sélection ! Nous aurions aussi pu parler de Victory Kickoff!!, de Prince Eleven ou de Days mais ces cinq titres-là offrent déjà beaucoup de variété, de style et de façons différentes de parler football. À vous de voir si, déjà, l'un de ces cinq vous a tapé dans l'œil !

 

Amo s’occupe de son blog Néant Vert et gère le podcast musical Kaorin, dédié à la culture visuelle japonaise. Vous pouvez le suivre sur Twitter à @PiscesAmo.

Other Top News

0 Comments
Be the first to comment!
Sort by: