First  Prev  1  2  3  Next  Last
Post Reply Romans
24352 cr points
Send Message: Send PM GB Post
F / 69
Offline
Posted 12/22/13
Que ce soit des classiques, des contemporains, de la littérature jeunesse, des nouvelles ou des romans fleuves, de la science-fiction ou des contes, venez partager vos trésors !
Vous pouvez aussi venir cracher sur des navets qui vous ont fait perdre un temps irrécupérable de votre précieuse vie ou défendre avec passion (et politesse) vos avis tout à fait légitimes (si, si) !

Je n'inclus pas ici les romans graphiques, uniquement de la littérature, je pense que c'est plus simple pour s'y retrouver. :)

(OK, je ne suis pas très bonne avec les introductions)

Je commence avec L'Assassin Royal, que tout amateur d'heroic fantasy devrait avoir lu au moins une fois dans sa vie.
Écrite par Robin Hobb, une romancière que j'aime beaucoup, cette série réunit deux trilogies (enfin, découpées en beaucoup de tomes en version française...) avec une autre, Les Aventuriers de la Mer.

Ce que j'aime particulièrement, ce sont les personnages riches en couleur, loin des clichés (enfin, assez loin, j'étais jeune quand je les ai lus), et surtout, la qualité d'écriture. On comprend seul que les personnages ont évolué, il n'y a pas de phrase lourde du genre "et machin était devenu plus mature/cynique/etc.", c'est juste évident à travers leurs actes et leurs pensées. Ils grandissent, apprennent, changent.
Et le héros est super cool, il est vraiment classe.
22787 cr points
Send Message: Send PM GB Post
23 / F
Offline
Posted 12/22/13
Il faudrait que je lise L'Assassin Royal !

Je suis en train de lire Anna Karénine de Tolstoï et Les Robots d'Isaac Asimov, où il introduit ses trois lois de robotique.
On se fait très vite emporté par les univers même si l'histoire et le style sont très différents. Comme j'avais peu de temps, je lisais 5 pages d'Anna Karenine à l'arrêt de bus ( ) et c'est assez dur de suivre avec les nombreux personnages, mais finalement tout revient très vite en à peine quelques lignes. Je n'en suis qu'à la moitié mais c'est pour le moment splendide.
Quant au premier tome sur les robots d'Asimov, il est aussi très plaisant à lire.

J'aime bien Tolstoï et c'est mon premier d'Asimov, et sans doute pas le dernier !

Dans le genre "plusjamaisça", je dirais Les crimes de l'amour de Sade.
French Moderator
25566 cr points
Send Message: Send PM GB Post
26 / M
Offline
Posted 12/22/13 , edited 12/22/13
Asimov, c'est de la balle !

Pour l'instant, je suis plongé dans la Roue du Temps de Robert Jordan (enfin correctement rééditée chez Bragelonne). C'est fort chouette.

Si je devais conseiller un livre, je n'hésiterais pas. Le Nom du Vent. Patrick Rothfuss. Si ça ne vous dit rien, qu'est-ce que vous faites devant votre écran, allez, hop, foncez l'acheter. Non, non, je ne vous raconterai pas. C'est un pavé que j'ai lu en 4 jours. Le 2e tome est excellent aussi. Vivement le 3e.

Côté SF, j'aime bien Clifford D. Simak (Demain les chiens). Herbert, j'ai beaucoup aimé. J'ai encore quelques tomes à lire, je me suis lassé après l'Empereur-Dieu de Dune (ça devait être La Maison des Mères, je crois). Faudrait que je lise la saga d'Hypérion et tout Simmons en général (notamment l'Échiquier du Mal). Puis y a Asimov, aussi, dont j'ai dû presque tout lire.

Côté romans plus classiques, ma foi, je recommanderais l'Élégance du Hérisson de Muriel Barbery.


Sinon, j'aime bien la littérature pour jeunes ! J'ai particulièrement accroché à la trilogie de Matt Smith écrite par Kenneth Oppel (Airborne, Skybreaker et Starclimber), malgré les quelques inexactitudes scientifiques.

Dans le genre plus jamais ça, à part Sade, ma némésis c'est André Breton. Nadja, ou les 188 pages les plus longues de ma vie.
24352 cr points
Send Message: Send PM GB Post
F / 69
Offline
Posted 12/23/13 , edited 12/23/13
Le bouquin que j'ai le plus détesté, je crois, c'est... Les Confessions de Rousseau. Bon, peut-être que j'étais trop jeune pour les apprécier à leur juste valeur, j'étais en seconde, mais franchement, je n'en avais vraiment rien à faire. Le personnage (lui, quoi) était tellement fat, prétentieux, vaniteux, imbu de lui-même (comment, je me répète ?)...

Rien que dans son pacte, ça transpire le mec qui s'aime :


Si la nature a bien ou mal fait de briser le moule dans lequel elle m'a jeté, c'est ce dont on ne peut juger qu'après m'avoir lu.



Je me suis montré tel que je fus : méprisable et vil quand je l'ai été; bon, généreux, sublime, quand je l'ai été : j'ai dévoilé mon intérieur tel que tu l'as vu toi-même.


Du genre, trois adjectifs mélioratifs, dont sublime quoi !

Bref, je crois que c'était la première fois de ma vie que je n'ai pas pu finir un bouquin, et je n'avais que les deux premiers livres (sur douze !) d'obligatoires.
19172 cr points
Send Message: Send PM GB Post
88 / F
Offline
Posted 12/23/13 , edited 12/23/13
Sans doute faut-il tenir compte du fait que les "confessions" sont une posture littéraire, ce qui va évidemment influencer le contenu. Mais tant qu'à lire Rousseau, qui reste un très grand auteur, je recommanderais plutôt de lire "Emile ou de l'éducation" et d'aller voir ensuite ce que Mary Shelley en a fait dans son "Frankenstein".
;)
9734 cr points
Send Message: Send PM GB Post
31 / M / Ain (01)
Offline
Posted 12/23/13 , edited 12/23/13
Il faut une époque où je lisais des romans comme L'Homme Invisble de H.G.WELLS, la trilogie du Seigneur des Anneaux de Tolkien, Jurassic Park et le Monde Perdu de Mickael Crichton et Si j'étais un homme de Primo Levi.

Je compte me mettre aux LN avec SAO et AW qui vont sortir en anglais l'année prochaine.
French Support
Fakia 
35493 cr points
Send Message: Send PM GB Post
35 / M
Offline
Posted 12/23/13
Je suis en train de lire la Roue du Temps sur les conseils de kaywaille. C'est vraiment bien pour le moment !
Sinon mes romans favoris sont :
- Le joueur d'échec de Stefan Zweig
- La ballade de l'impossible (norway no mori) de Haruki Murakami
- La lenteur de Milan Kundera
- Une forme de guerre de Iain M. Banks (et tout ce qu'il a écrit !)
19172 cr points
Send Message: Send PM GB Post
88 / F
Offline
Posted 12/23/13 , edited 12/23/13
Murakami, autant j'ai aimé 1Q84, autant j'ai eu de la peine avec La fin des temps.
French Support
Fakia 
35493 cr points
Send Message: Send PM GB Post
35 / M
Offline
Posted 12/23/13
La fin des temps est excellent ! C'est l'une des sources d'inspiration pour l'animé Haibane Renmei de Abe Yoshitoshi, l'un de mes animés préférés.
24352 cr points
Send Message: Send PM GB Post
F / 69
Offline
Posted 12/23/13 , edited 12/23/13

Tinuviel8 wrote:

Murakami, autant j'ai aimé 1Q84, autant j'ai eu de la peine avec La fin des temps.



Oh ! J'ai bien aimé 1Q84 aussi, mais je n'en ai gardé quasiment aucun souvenir.
J'avais découvert l'auteur avec Chroniques de l'oiseau à ressort, que j'avais beaucoup aimé. Mais pareil, très peu de souvenirs, tout est flou.
19172 cr points
Send Message: Send PM GB Post
88 / F
Offline
Posted 12/23/13
J'imagine que j'ai été totalement prise au dépourvu avec La Fin des temps, c'est pour ça que j'ai pas accroché. En plus je sortais tout juste des Satanic Verses de Rushdie, ça devait faire trop d'exotisme à la fois pour moi ^^
Moderator
35368 cr points
Send Message: Send PM GB Post
32 / M
Offline
Posted 12/23/13
La Roue du Temps, c'est le bien !
Pour Asimov, je n'ai lu que le cycle de Fondation mais c'est vraiment bien aussi \o/

En ce moment, je lis le cycle de La Tour sombre de Stephen King, et j'ai du Rothfuss, du Sanderson, [...] du GRR Martin qui m'attendent... (vous aurez compris que la fantasy est mon genre de prédilection ?)
24352 cr points
Send Message: Send PM GB Post
F / 69
Offline
Posted 12/31/13
J'ai lu Une Place à Prendre de J.K. Rowling il y a peu de temps, après l'engouement. Je pense que c'était mieux de le faire à distance de la sortie.

Peut-être est-ce parce que je n'ai quasiment lu que des critiques négatives, j'ai bien aimé ce livre. Il est malaisé de rentrer dans le livre au début, car on change tout le temps de point de vue et il y a beaucoup de personnages, il faut du temps pour les apprivoiser, les connaître... Un peu comme lorsqu'on déménage et qu'on apprend à connaître les habitants du village.
L'auteure nous montre les personnages sous une lumière blafarde, pas du tout à leur avantage, mais elle reste assez tendre malgré tout, on apprend à le voir au fur et à mesure.
C'est un livre très intéressant, dont la fin dévoile toute la grandeur. Un livre qui nous apprend à aimer les hommes, tels qu'ils sont, avec leurs mesquineries, leur ridicule et, au milieu de toute cette fange, leur cœur.
19172 cr points
Send Message: Send PM GB Post
88 / F
Offline
Posted 1/1/14
Pour ma part je viens de finir la première trilogie Autre Monde de Maxime Chattam. J'ai vraiment été surprise, je ne connaissais pas l'auteur dans ce contexte-là. Il s'agit d'une saga qui se déroule dans un avenir proche ou la terre a subi un terrible bouleversement. La plupart des adultes ont disparu et ceux qui restent sont hostiles aux enfants et adolescents. Ceux-ci tentent donc de survivre dans ce nouvel univers dans lequel la nature a repris ses droits.

J'avais lu d'autres Chattam avant, mais plutôt dans la série policiers/horreur, comme sa Trilogie du mal ou encore La Promesse des ténèbres.

Sa saga Autre Monde ne restera pas dans l'anthologie de la littérature, mais ça reste un bon bouquin de plage (ou, vu la saison, à lire au coin de la cheminée) sans prise de tête, passablement rythmé, qui ne demande aucun effort intellectuel à lire et qui est donc parfaitement reposant.

Et puis, c'est toujours bien de lire un peu les contemporains, français qui plus est. Mieux vaut que ce soient eux qui touchent les droits plutôt que leurs héritiers après leur mort ^^
19172 cr points
Send Message: Send PM GB Post
88 / F
Offline
Posted 1/16/14
Dans un tout autre style, je viens de lire Les cerfs-volants de Romain Gary, l'histoire d'un amour fou entre le narrateur, petit paysan français, et la fascinante Lila, fille d'aristocrates polonais. Mais leur histoire se heurte brutalement à l'Histoire, la vraie, avec le début de la deuxième guerre mondiale. Une histoire magnifique et tragique à la fois, une véritable hymne à l'espoir, qui ne cesse jamais de flotter dans les airs, comme les cerfs-volants.

Parfois, je m'interroge sur la grande littérature. Comment la reconnaître chez les contemporains ? Avec ce roman, la question ne se pose même pas. Quand on est confronté à une telle qualité, on sait qu'on a affaire à un très grand auteur. Le premier à avoir réussi à me faire sourire et même rire dans un contexte historique pourtant si lourd.

Je ne peux que très vivement le recommander x)
First  Prev  1  2  3  Next  Last
You must be logged in to post.