La volonté inébranlable de Kyoto Animation

Crunchyroll News a échangé avec Hideaki Hatta, le président de Kyoto Animation, un an après l'incendie criminel qui a ravagé le studio

Kyoto Animation Commercial

(Image de Kyoto Animation)

 

Cette interview a pu voir le jour grâce à Kyle Cardine, Cayla Coats et Daryl Harding.


Dans l'année qui a suivi l'incident, le président de Kyoto Animation, Hideaki Hatta, a dû gérer de nombreuses choses, allant de la récupération des matériaux touchés par l'incendie, l'organisation d'un service commémoratif en novembre 2019, ainsi qu'un calendrier toujours changeant pour le film Violet Evergarden en raison des effets du COVID-19. Il va sans dire qu'il est difficile d'imaginer comment gérer les conséquences d'un tel événement en plus de l'évolution de nos sociétés que l'année 2020 a apporté au Japon ainsi qu'au reste du monde.

 

Il ne laisse rien de tout cela mettre un terme au rôle créatif de Kyoto Animation.


Crunchyroll News a eu l'occasion de discuter avec le président Hatta par mail afin de lui demander comment il, ainsi que le studio dans son ensemble, se portent un an après l'incident, leurs réflexions sur l'avenir du studio et bien d'autres choses encore.

 

Violet Evergarden
Violet Evergarden (Image de Kyoto Animation)


De nombreux chiffres pourraient introduire cet article : 36 vies perdues ainsi que 33 personnes blessées. Plus de 30 millions de dollars ont été collectés en dons internationaux, dont 2,3 millions en provenance de Sentai Filmworks. Mais il subsiste également l'inquantifiable : la douleur de la perte d'un être cher. Le nombre de fois où vous ressentez un pincement au cœur en apercevant le nom d'une personne qui nous a quittés dans les crédits d'une œuvre que l'on a décidé de regarder une nouvelle fois. Et les innombrables messages, tweets, lettres et mots de soutien que Kyoto Animation a reçus à la suite de l'incendie criminel du 18 juillet 2019.


« Ce fut un soutien vraiment incroyable », a affirmé M. Hatta à Crunchyroll News. « Je vous remercie tous très profondément. »


S'il y a bien une chose que M. Hatta n'a cessé de répéter depuis l'incident, c'est que, malgré l'attaque criminelle, Kyoto Animation ne cessera pas sa mission artistique. Sur une carte postale remise aux visiteurs du service commémoratif en novembre dernier, on peut lire la phrase suivante dans les dernières lignes : « Nous continuerons à créer de l'animation pour aider les gens du monde entier afin de les aider à avoir des rêves, de l'espoir, mais aussi pour les éblouir ». M. Hatta a de nouveau insisté sur ce message lors de son entretien avec Crunchyroll News.


« Je me porte bien grâce au soutien continu de tout le monde reçu tout au long de l'année » a-t-il expliqué. « Bien que mon cœur soit lourd au quotidien, nous continuerons à produire de l'animation ».

 

L'écho de l'esprit de Kyoto Animation


Tandis que l'avocat Daisuke Okeda avait rencontré M. Hatta lors de l'une de ses conférences dix ans auparavant, l'avocat est devenu un élément indispensable de l'équipe de façade du studio à la suite de l'incendie, devenant alors l'une des principales sources d'informations et de mises au point sur la situation du studio au lendemain de la catastrophe. « Depuis lors, je le [Hatta] connais non pas comme son avocat, mais comme une autre personne impliquée dans l'industrie de l'animation », a déclaré Okeda lors d'un entretien avec Crunchyroll News.

 

« Je ne suis pas un membre du studio. Je ne suis pas un producteur. Je n'ai pas de fonds gigantesques. Mais ce que je peux faire, c'est les protéger » a-t-il annoncé au Hollywood Reporter en décembre 2019.

 

Kumiko Oumae from Sound! Euphonium
Kumiko Oumae de Sound! Euphonium


« Tous les membres de l'équipe de Kyoto Animation ont cru à la nécessité de créer le meilleur qu'ils puissent avec leurs pairs et de faire en sorte que chacun apprécie son travail autant que possible », a déclaré Okeda à Crunchyroll News. « Ils étaient tous très passionnés par leur travail et n'ont jamais abandonné. En parallèle, j'avais conscience que beaucoup, beaucoup de personnes à travers le monde aiment Kyoto Animation. Je suis persuadé que tout cet amour et cette passion que l'équipe de Kyoto Animation intègre dans son travail ont trouvé un écho à travers le monde entier ».

 

Le travail d'Okeda n'était pas une mince affaire. Dans la foulée, il s'est attelé à la coordination des différentes organisations caritatives à destination de Kyoto Animation (dont le gouvernement japonais qui annonçait éventuellement accorder des réductions d'impôts), puis à l'intensification des relations qu'il allait entretenir avec les autorités locales et les médias pour tenter de couvrir l'histoire.


« Ils avaient tous le potentiel pour devenir de fantastiques artistes »

 

En août 2019, la police préfectorale de Kyoto a publié les noms des 35 victimes de l'attentat dans deux rapports distincts. « Malgré les demandes répétées des familles endeuillées, il est extrêmement regrettable que ces noms aient été divulgués », a déclaré Okeda dans un tweet le 27 août 2019. Peu après l'attaque, les médias nationaux et internationaux se sont précipités dans une chasse aux noms des victimes. Certains avaient déjà été publiés par différentes sources avec confirmations de la part de membres de leurs familles.


[Note de la rédaction : A la demande du président Hatta et de Kyoto Animation, nous nous abstenons de divulguer les noms des personnes disparues dans cet article.]


Liz and the Blue Bird
Liz et l'oiseau bleu (Image de Kyoto Animation)

 

Lorsqu'on lui a demandé ce que les médias pourraient faire de mieux à l'avenir afin de couvrir des événements comme ceux-ci, M. Okeda a répondu : « Je pense qu'ils devraient rapporter la vérité. Ils doivent être capables de séparer la vérité des revendications, de respecter les droits légaux des personnes qu'ils exposent, de ne pas aller à l'encontre des intentions clairement exprimées de quiconque, et ils doivent avoir été préparés à l'avance, comme ils devraient toujours l'être ». Malgré cela, M. Okeda a affirmé que sa relation avec les médias n'avait pas changé depuis l'année dernière.


« Chacun d'entre eux était l'un des plus grands artistes que le Japon n'ait jamais vu, et ils avaient tous le potentiel pour devenir de fantastiques artistes. Je ne saurais le répéter assez », a déclaré M. Hatta à Crunchyroll News.

 

Miss Kobayashi's Dragon Maid
Miss Kobayashi’s Dragon Maid 

Lors d'une conférence de presse en octobre 2019, M. Hatta a annoncé que 27 des 33 membres du personnel blessé lors de l'attaque avait pu reprendre le travail. Un employé de 52 ans a même déclaré au Nikkei qu'il était revenu à peine six jours après l'attaque, ajoutant que « continuer à créer est la plus grande contre-attaque contre les criminels ».

 

En janvier 2020, le Mainichi Shimbun a également rapporté que les familles et les victimes de l'incendie criminel recevront une indemnisation, comprenant de l'argent reçue par le biais de donations adressées directement au studio. Le 11 juillet, le Kyoto Shimbun déclarait que les victimes, même celles qui n'ont pas été blessées, ainsi que leurs familles avaient reçu d'une manière ou d'une autre des dons de fans du monde entier pour payer complétement leurs factures médicales et recevoir une indemnisation uniforme. Le comité chargé de l'allocation des fonds a décidé en grande partie de distribuer l'argent à chaque victime, quelle que soit sa blessure, en lisant les messages laissés sur les formulaires de dons des fans du monde entier.


Lorsqu'on a demandé à M. Hatta ce qui lui a permis à lui et à l'équipe de continuer à travailler à la suite de l'attaque, il a répondu que c'étaient « les sourires, et leurs amis qui devaient subir des traitements médicaux avant de pouvoir retourner au travail ».


« J'ai entendu dire que certains s'exerçaient même à dessiner durant leur séjour à l'hôpital » a ajouté M. Hatta.

 

Free! Iwatobi Swim Club
Free! Iwatobi Swim Club

 

Depuis le 30 juin, Kyoto Animation a ouvert les candidatures pour une grande variété de postes, incluant des postes d'animateurs 3D et de direction. L'école de formation à l'animation DO a également ouvert ses candidatures pour les cours débutant en octobre 2020 et se terminant au mois de septembre l'année suivante. Interrogé au sujet des candidatures pour l'école, M. Hatta a déclaré : « Nous faisons de notre mieux pour tout surmonter malgré l'incident ».

 

M. Hatta a également déclaré à Crunchyroll News que le studio tient compte de la capacité actuelle lorsqu'il travaille avec le personnel qui a pu reprendre le travail, notamment en continuant à être prudent et en mettant en place des mesures pour empêcher la propagation du COVID-19.  

 

Ce qu'il reste du site Studio 1

 

La démolition du Studio 1 a été officiellement achevée le 28 avril, ne laissant rien d'autre qu'un terrain vide là où a eu lieu le désastre. De nombreuses idées sont soulevées sur ce qu'il conviendrait de faire du site à présent. Cela pourrait devenir un site commémoratif ou encore un parc public, idée proposée par M. Hatta quelques jours après l'attaque. Mais ces idées ne sont pas sans complications. En effet, selon le Mainichi News les résidents du quartier ont fait part de leurs inquiétudes quant à la possibilité d'attirer d'avantage l'attention sur le quartier. En avril, Okada a expliqué à la NHK qu'il « souhaiterait discuter avec les familles endeuillées et les responsables locaux afin de porter un jugement prenant en compte l'ensemble des circonstances.

 

The current site of Studio 1

Le site actuel du Studio 1 (Image de la NHK)


M. Hatta a également confirmé à Crunchyroll News qu'il n'y avait « actuellement aucun projet » pour la construction d'un site commémoratif ainsi qu'aucun remplacement du Studio 1 de prévu.

 

Mais le studio est pleinement conscient que le site subsiste et de la manière dont le public peut s'y rendre pour y faire son deuil. Kyoto Animation a annoncé le 19 août 2019 qu'ils avaient retiré le mémorial initial devant le Studio 1, sans qu'il soit prévu à l'avenir de créer un espace commémoratif du même type. L'annonce ajoute : « Le Studio 1 est situé dans une zone résidentielle, veuillez donc vous abstenir de toute action qui pourrait affecter la vie quotidienne des résidents, comme visiter le studio ou prendre des photos du quartier. » Le correspondant de Crunchyroll News au Japon, Daryl Harding, a également fait face à cette situation suite au service commémoratif de novembre : vous ne pouviez pas vous en approcher, même si vous le souhaitiez.

 

Image from the Kyoto Animation memorial service
Image du service commémoratif de Kyoto Animation (Image de Kyoto Animation)

 

Le studio a par ailleurs publié deux déclarations, l'une le 3 juillet et l'autre le 17 juillet, demandant aux fans de ne pas visiter le site du Studio 1 le 18 juillet pour des raisons de considération des résidents locaux, et notamment de ne pas déposer de dons ou de fleurs. 
The studio even released two statements — one on July 3 and another on July 17 — requesting fans not to visit the Studio 1 site on July 18 for consideration of the local residents, including not giving monetary gifts or flowers. Bien qu'il y ait eu des projets pour un mémorial tenu « physiquement », en raison de la propagation du COVID-19, le studio a diffusé un service commémoratif le 18 juillet de 10 h 30 à 10 h 40 JST sur leur chaîne Youtube, incluant 5 minutes de temps de silence.

 

Alors que la quatrième édition des KyoAni & Do Fan Days, initialement prévue les 3 et 4 novembre de l'année dernière, devait se tenir en tant que mémorial public, l'événement a été annulé en septembre, le mémorial public officiel étant resté maintenu au Kyoto Miyako Messe. Interrogée sur le retour de l'événement « KyoAni & Do Fan Days », M. Hatta a déclaré : « Nous aimerions pouvoir organiser à nouveau cet événement ».


La voie de l'avenir

 

Kyoto Animation mascot Baja
Baja, la mascotte de Kyoto Animation (Image de Kyoto Animation)


Pour de nombreux fans, il se peut que des questions restent en suspens quant à ce qui peut être réalisé pour continuer à soutenir Kyoto Animation. Pour Okeda et Hatta, la réponse n'a pas changé. « C'est aux fans de continuer à regarder et à apprécier les projets de Kyoto Animation », a déclaré Okeda. « C'est le plus grand soutien que nous puissions recevoir. Si vous respectez et appréciez tout ce que Kyoto Animation a à offrir, veuillez continuer à nous soutenir ».

 

En repensant à l'année passée, M. Okeda a déclaré que c'est le soutien mondial qui l'a le plus marqué. « C'est le fait qu'il y ait eu un nombre incroyable de personnes dans le monde entier qui étaient en deuil à cause de la tragédie qui s'est produite à Kyoto Animation. Ils ont pleuré les victimes, puis ils ont essayé de faire tout ce qu'ils pouvaient pour aider à remettre le studio sur pied et nous soutenir. »

 

« C'est à ce moment que j'ai réalisé que même dans ce monde où les gens sont de plus en plus divisés et où la confusion se répand, l'animation a le pouvoir de connecter les gens du monde entier et a le potentiel de devenir une graine d'espoir pour répandre la compréhension et l'empathie ».

 

Pour M. Hatta, la réponse pour soutenir Kyoto Animation est encore plus large : « L'animation est la plus grande forme d'expression, et le plus grand soutien que nous pourrions recevoir est que les gens continuent à regarder et à apprécier l'animation dans son ensemble. »

 

 

Et il ne faut pas chercher bien loin pour connaître les prochains travaux de Kyoto Animation à venir avec Baja's Studio - Baja and the Sea, dont la diffusion mondiale est prévue pour le 23 juillet sur NHK World Premium et en streaming sur NHK World Japan en août, ainsi que le très attendu film Violet Evergarden prévu pour le 18 septembre 2020.

 

Lorsqu'on lui a demandé ce qu'il attend le plus de l'avenir, M. Hatta a répondu : « Que les gens grandissent, qu'ils continuent à créer et que ce processus se développe également. C'est ce que j'attends avec impatience ».

 

 

Autres Top News

6 Commentaires
Trier par: